//

Evennements

Saint Pierre du Val, Eure, Normandie

Aujourd’hui je voudrais vous présenter notre village, SAINT PIERRE DU VAL.

C’est une commune qui se situe à environ 10 km de Honfleur, dans le département de l’Eure (27), dans la région de Normandie.

Le village a été créé en 1833 de la réunion de 2 communes : Saint-Pierre du Châtel et Notre-Dame-du- Val-sur-Mer. Chaque village se trouvait de part et d’autre de la rivière « La Vilaine ». Notre-Dame du Val est cité dès 1110. Il y avait un château fort qui fut détruit par les Anglais. Il est à peu près certain que dès le VIIIe siècle, à l’époque des Carolingiens, l’Abbaye de Pennante a été érigée sur notre territoire. Il s’agissait d’un monastère jumeau de celui de Pental situé entre Saint-Samson-de-la-Roque et Les Préaux. L’Abbaye de Pennante était située de part et d’autre de la rivière. Elle était composée de deux églises correspondant pour l’une à l’emplacement de l’actuelle église de Saint-Pierre, et pour l’autre, aux ruines de l’église de Notre-Dame-du-Val. Deux monastères jouxtaient chacune des églises, l’un occupé par des moines, l’autre par des religieuses. Des grottes creusées dans la falaise attenante abritaient des ermites.

La Seigneurie de « L’Honneur de Sainte-Marie-Église :

Cependant, au XIIè siècle, les deux communes n’étaient pas encore séparées, et elle formaient une importante seigneurie appelée « L’Honneur de Sainte-Marie-Eglise ». Cet honneur appartint à l’origine à Herlouin, Comte de Conteville, et fit partie par la suite du Comté de Mortain par voie successorale. Dès cette époque existait un château-fort (castri de Sancte Marie Ecclesia) faisant partie de Sainte-Marie-Eglise, ainsi que deux moulins (installés sur la rivière « La Vilaine ») et une chapelle qui deviendra la future église de Saint-Pierre-du-Châtel.

En 1172, ce ne sont pas moins de 7 chevaliers qui devaient leur service à l’Honneur de Sainte Marie Eglise.

En 1180, l’un d’entre eux, Guillaume de la Mare, bénéficiait de la totalité du fermage de l’honneur de Sainte-Marie-Eglise, soit 140 livres de rente annuelle. Il versait la dîme de ce revenu à plusieurs bénéficiaires conformément à une décision de Henri II, roi d’Angleterre, décision qui fut confirmée plus tard par le prince Jean, comte de Mortain, qui avait reçu cette seigneurie en héritage.

En 1195, Guillaume de la Mare rendit encore des comptes pour le vicomté de Sainte-Marie-Église.En 1198, c’est Raoul d’Ardennes qui rendit des comptes pour Sainte-Marie-Église, et le Comte de Mortain touchait toujours encore une part des revenus.

La séparation :

En 1203, Robert de Sainte-Marie-Église fit don de la paroisse de Sainte-Marie-Église à l’Abbaye du Bec. C’est probablement à ce moment-là que l’Honneur de Sainte-Marie-Église devint le siège de deux paroisses distinctes : Notre-Dame du Val qui avait pour patron l’Abbaye du Bec, et Saint-Pierre-du-Châtel qui appartenait à Grestain. D’autres sources situent cette séparation au début du XIVè siècle. En effet, en 1294, l’Abbaye du Bec rend à Raoul Samson (droit coutumier de retrait féodal) le « fief aux Samsons » qui est une partie de la Paroisse de Sainte-Marie-Église.

Notre Dame du Val :

En 1110 c’est la première fois qu’est évoqué un Seigneur de Notre Dame du Val.

C’est au tout début du XIVè siècle que Notre-Dame-du-Val fut donnée ( ?) à l’Abbaye du Bec.

En 1396, l’écuyer Jacques Legrand vendit aux religieux du Bec tout ce qu’il possédait (n’était-ce qu’une partie ?) dans la paroisse de Notre-Dame-du-Val.

En 1439, Guillaume Legrand vendit aux religieux du Bec la paroisse de Notre-Dame –du Val avec toutes ses dépendances (était-ce le reste ?). Le fief du Val avait des extensions sur Fatouville, Fiquefleur, Equainville, et sur d’autres paroisses encore.

En 1641, Notre-Dame-du-Val appartient à Laurent Restaut, Seigneur châtelain de Fortmoville.

Vers 1672 décède Louis de Brinon, Seigneur châtelain de Fortmoville, propriétaire de Notre-Dame-du-Val. Son fils, Nicolas-Louis de Brinon hérite entre autres de la Seigneurie de Neuilly et de Notre-Dame-du-Val.

En 1712, la Seigneurie de Neuilly et Notre-Dame-du-Val, entre autres, sont entre les mains de Pierre Fauche de Cordey qui a épousé une demoiselle de Brinon.

Vers le milieu du XVIIIè siècle, la fille de Pierre Fauche du Cordey, Françoise-Jeanne épouse Claude de Mathan et apporte en dot la Seigneurie de Neuilly et de Notre-Dame-du-Val.

Vers 1764, leur fils,Pierre-Claude-René-Henry, Marquis de Mathan, Seigneur de Cordey, Neuilly (et de Notre-Dame-du-Val), vend tous ses héritages paternels à plusieurs seigneurs.

Le 27 novembre 1764, Monsieur de Saint-Pierre achète le fief du Val.

Saint Pierre du Châtel :

Le donjon du château de Saint Pierre daterait du Xè ou du XIè siècle. Les certitudes datent du règne sur la France du roi Jean d’Angleterre (1319 – 1364). Il semblerait que ce château-fort ait été détruit par les Anglais pendant la guerre de 30 ans (1618 – 1648), et que le château actuel (démoli en 19XX ?) ait été élevé après la destruction du donjon.

L’église de Saint Pierre du Châtel remonte au XIIè siècle comme indiqué précédemment.

En 1650, Jean Lemasson est curé de la paroisse de Saint-Pierre-du–Châtel et y possède plusieurs immeubles.

En 1706, Nicolas Grandin est curé de Saint-Pierre-du–Châtel.

En 1712, les habitants de Conteville furent obligés de contribuer à la réédification du nouveau presbytère de Saint-Pierre-du–Châtel.

En 1793 Saint-Pierre-du-Châtel est appelé Pierre-la-Montagne.

Les premiers seigneurs de Saint-Pierre-du–Châtel ne sont pas connus.

A un moment donné , une famille d’Esneval a possédé le domaine.

En 1498, Guillaume Hermen, écuyer, était Sieur du Châtel, dont le chef-lieu était situé dans la paroisse de Saint-Pierre. A cette époque, le « fief du Chastel » était encore appelé « Sainte-Marie-Église ».

Pendant la 1ère moitié du XVIè siècle, Jehan de Grosourdy, seigneur de Saint-Léger et de Saint-Pierre acheta une partie du fief du Châtel.

En 1559, Jehan de Grosourdy épousa Fleurence Alexandre d’Equimbosc, et peu de temps après, la seigneurie d’Equimbosc passa entre les mains de la famille de Grosourdy.

Vers 1560/1565 : De cette union naquit un fils, Pierre, qui prit les titres de sieur châtelain du Châtel, Saint-Pierre et Sainte-Marie-Église.

En 1588, après le décès de son père, Pierre de Grosourdy épousa Marie Thirel de la Vallerye, la Houssaye et la Linière.

Vers 1590 /1595 : Ils eurent deux fils, Hercule de Grosourdy et Antoine de Grosourdy (qui vint habiter à Conteville) et qui vécurent durant la 1ère moitié du XVIIè siècle.

Hercule de Grosourdy était seigneur et châtelain de Saint-Pierre-du-Châtel, de Sainte-Marie-Église, du Boscher et d’Equimbosc. Il vivait encore en 1652.

De son union avec Marie de Malhortie il eut deux enfants : Marie de Grosourdy et Claude de Grosourdy.

En 1649 Claude de Grosourdy épousa Charlotte de Houël, fille de feu Charles de la Pommeraye et de Charlotte de Tournebut.

En 1650, Antoine Anfray, sieur du Val-Jouy demeurait à Saint-Pierre-du-Châtel où il possédait un grand nombre de biens.

En 1651, Hercule de Grosourdy acheta à Geoffroy Rouel, sieur du Boscher, bourgeois de Rouen, un grand nombre de biens incluant très probablement la sieurie du Boscher qui à partir de ce moment-là se trouva entre les mains de la famille de Grosourdy qui la conserva jusqu’à la révolution.

En 1674, suite à son veuvage, Claude de Grosourdy épouse en seconde noce Madeleine de Pernelle, elle-même veuve, et qui est la fille du chevalier Charles de Pernelle, Seigneur du Mesnil. Claude de Grosourdy mourut lui-même peu de temps après, en laissant trois enfants de son premier lit à savoir : Marie-Marguerite, Charlotte, et Charles-César de Grosourdy, chevalier, seigneur et châtelain de Saint-Pierre-du-Châtel.

En 1682, Charles-César de Grosourdy épousa Marie de Mainteterne, alors mineure, fille de feu André de Mainteterne, seigneur de Familly et du Parc.

Charles-César de Grosourdy, 1er du nom eut 3 enfants : Marie-Charlotte, Marie-Charlotte-Angélique et un fils également nommé Charles-César de Grosourdy (second du nom).

En 1720, Charles-César de Grosourdy épousa Marie-Anne Deschamps, fille unique de Jean Deschamps.

En 1765, Charles-César de Grosourdy (2è) était patron honoraire de Saint Pierre, et chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis. Il mourut peu après.

Son fils, Charles-César de Grosourdy, 3ème du nom lui succéda dans la seigneurie de Saint Pierre.

En 1792, il il occupait encore son château, mais il dût également fuit au moment de la révolution.

En 1866 décède Amélie-Charlotte de Grosourdy de Saint-Pierre.

En 19, le château de Saint-Pierre est à nouveau acquis par le Marquis de Saint-Pierre  et revient ainsi dans le giron familial. Actuellement il n’en subsiste que le pigeonnier, l’orangerie et des bâtiments annexes.

Le personnage célèbre de Saint Pierre du Val est Michel de Grosourdy, marquis de Saint Pierre (1916-1987), Cousin de Henri de Montherlant il a été un grand résistant, titulaire de nombreuses et brillantes décorations. Il est surtout connu pour sa brillante et abondante carrière littéraire. Sa fille Isaure est grand reporter. Son fils Guillaume est artiste peintre et dirige deux écoles d’arts graphiques.

A voir à St Pierre du Val :

L’Eglise St Pierre : clocher du 17e, torchères de charité, une statuette de bois de Notre Dame du Val et une statut monumentale de Saint-Pierre en pape du 18e siècle.

Les vestiges de Notre Dame du Val (choeur roman)

La croix au chien : monolythe du 6e siècle

Le musée des outils anciens

Vallée de la Vilaine

A faire à partir de St Pierre du Val :

- de nombreuses randonnées : les Sentiers de l’Estuaire

- les villages aux alentours : Berville sur Mer, Conteville, Saint-Maclou …

- Honfleur évidemment

- mais aussi Pont Audemer et Pont l’Evêque

Discussion

One Response to “Saint Pierre du Val, Eure, Normandie”

  1. bonjour,

    en faisant une randonnée nous avons relevé des noms de chemins, pouvez-vous nous donner la signification :
    chemin du vachel
     » de la côte castel (est-ce par rapport au château ?)
    chemin du bout du monde
    du poirier
    route de la garderie
     » de la charrière bardel

    merci à vous

    votre description de St Pierre du Val est très claire

    Posted by SOLER | 24 décembre 2010, 17 h 42 min

Post a comment